Sélectionner une page

 

Je me considère comme un gars plutôt libéral, mais cette proposition de loi me met un peu mal à l’aise.

Le projet de loi, qui fait actuellement son chemin au sein de l’assemblée législative de Calfornie, donnerait aux enfants le droit d’avoir légalement plus de deux parents.

 

Le sénateur Mark Leno, a déclaré que “le projet de loi fait entrer la Californie dans le 21e siècle”.

 

Il a apparemment eu l’idée du projet de loi à partir d’une affaire judiciaire de 2011 dans laquelle une jeune fille a été placée en famille d’accueil lorsque ses parents légalement mariés (deux femmes) n’étaient pas là pour s’occuper d’elle. La mère numéro 1 était en prison, la mère numéro 2 était à l’hôpital. La jeune fille avait une relation avec son père biologique, mais vraisemblablement, le tribunal n’a pas pu lui donner la garde.

La législation proposée, qui a déjà été adoptée par le Sénat de l’État et attend l’approbation de l’Assemblée de l’État. Si elle passe, la Californie ne serait en fait pas le premier État à reconnaître plus de deux parents. Le Delaware, le Maine, la Pennsylvanie et le DC nous ont devancés.

D’un côté, je peux voir la logique ici. Dans un monde où les mariages (ou partenariats domestiques) entre personnes de même sexe, les mères porteuses, les donneurs de sperme et les donneurs d’ovules sont courants, la définition du mot « parent » est devenue un peu floue.

D’un autre côté, je ne vois pas pourquoi il y aurait plus de deux parents.

D’un autre côté, les choses ne sont-elles pas déjà assez compliquées ? 

En cas de divorce, il est déjà assez difficile pour un enfant de faire des allers-retours entre le domicile de ses deux parents. Que se passerait-il s’il y avait trois, quatre ou cinq parents ? Et comment diable les déductions fiscales seraient-elles calculées ?

Il me semble que nous avons déjà le concept de tutelle légale pour exactement ces situations. Si l’un ou les deux parents sont incapables, l’enfant irait au tuteur légal. Le tuteur pourrait ensuite être « élevé » au rang de parent par un tribunal si nécessaire.

Cette question s’est, comme vous pouvez vous y attendre, dégradée en une bataille politique, avec les démocrates d’un côté et les républicains de l’autre. À mon avis, il n’y a pas de place pour la politique ici, ce dont nous devons nous préoccuper, c’est de ce qui est le mieux pour les enfants.