Sélectionner une page

 

Au cœur du massif du Luberon, sur environs 30 hectares, s’étend le Colorado Provençal. Un site touristique qui offre à la vue de ses visiteurs les nombreuses nuances d’ocres et d’argiles qui lui doivent son appellation de « Far West du Luberon ». Un paysage hors du commun qui fait contraster le vert de la végétation aux rouge, blanc et ocre des anciennes carrières et des massifs calcaires.  Suivez le guide ! 

Le Colorado provençal, qu’est-ce que c’est ? 

Historique 

Les bancs de sable desquels est tirée l’argile proviennent du retirement de la mer, il y a des millions d’années.  En constatant que cette argile contient du fer, un roussillonnais du XVIIᵉ siècle nommé Jean-Etienne Astier décide d’extraire l’ocre de ce sable. C’est ainsi que cette partie du Luberon devient un des principaux gisements d’ocre de France, jusqu’à l’arrivée des colorants synthétiques. Ces derniers ont alors progressivement remplacé les ocres naturelles. Une association décide de préserver le site, vu que l’extraction a été totalement arrêtée et une exploitation touristique est mise en œuvre. Le patrimoine du Colorado Provençal est désormais cogéré par l’Association du Colorado du Rustrel et la mairie de Rustrel. 

 

Des paysages extraordinaires dans le sud-est de la France

Le Colorado Provençal est niché dans le Lubéron, appartenant au département du Vaucluse (Provence Alpes, Côte d’Azur). Son paysage se compose de monuments naturels sculptés par l’érosion au fil des années : falaises, grottes, ravins, pitons, canyons, cheminées de fées, cirques et cascades. C’est un cadre idéal pour les amateurs de randonnées en famille, les sentiers en terre sont balisés et les agents de protection se mettent à la disposition des visiteurs pour les guider.  Les ocres du Roussillon Luberon sont riches en tons et en nuances (on compte au moins 20 nuances), ce qui en fait une véritable attraction touristique.

 

D’où vient cette couleur ocre ? 

Les bancs de sable renferment une argile atypique, d’origine marine, très riche en fer. Cette argile est dénommée « glauconie » et produit une ocre hors du commun qui a subi les effets du temps, les conditions atmosphériques et l’oxydation. Les couleurs d’ocre proviennent donc : 

  • De cette oxydation est la cause de formation d’hydroxydes : la goethite et l’hématite. Elles influent sur les nuances de couleur du sable ocreux qui contraste avec les sables blancs composés de kaolinite ;
  • Du manganèse ;
  • De l’aluminium ;
  • De silicates.

Tous ces facteurs concourent à offrir une large gamme de couleurs d’ocres, du rouge au jaune, en passant par le gris et même le vert. 

 

La meilleure période pour visiter le Colorado provençal 

En principe, l’intégralité du site est toujours ouverte aux visiteurs. La fermeture annuelle prend habituellement place entre janvier et février. Les dates de fermeture sont toujours annoncées sur le site officiel du Colorado provençal. Les heures de visite varient en fonction de la saison, mais de juillet à septembre, on peut visiter le site dès 8 h du matin jusqu’à 19 h du soir. En hiver, il n’est ouvert qu’à 10 h et ferme ses portes à 17 h 15. Il faut respecter les consignes données à l’entrée du site, certains endroits, comme les Cheminées des Fées, ne sont pas accessibles au public, car considérés comme dangereux. Des balises sont placées pour encourager le visiteur à ne pas approcher de certains sites ou à ne pas sortir des sentiers battus.  Enfin, les différents accès aux étapes et circuits du Colorado provençal possèdent chacun leurs propres tarifs. 

 

En plus du Colorado provençal, que peut-on visiter d’autre ? 

Le sentier des Ocres de Roussillon

Bâti sur un gisement d’ocre, Roussillon fait partie des plus beaux villages de France. On peut l’atteindre après avoir suivi le sentier des Ocres de Roussillon, un chemin forestier dont le parcours peut se faire en une heure environ. On peut faire une randonnée avec de jeunes enfants, car le chemin ne présente aucun obstacle notable et est ombragé. 

 

Les sentiers de Rustrel 

Ils font partie intégrante des massifs du Colorado Provençal.  On peut emprunter deux chemins différents : 

  • Le circuit du Belvédère est le plus long et il faut compter deux heures de marche. Néanmoins, on peut y apercevoir les fameuses « cheminées de fées » (mais qui sont dangereuses) et les sites tels que « Sahara » ou « Désert Blanc ». C’est le dépaysement assuré !
  • Le chemin le plus court est plus rapide à parcourir, mais possède moins d’étapes.

Les carrières d’ocres de Gargas

Gargas se trouve entre Roussillon et Rustrel.il s’agit d’un village situé à proximité de falaises blanches. Sur ce site, il est possible de découvrir en quoi consiste l’extraction de l’ocre. En effet, on peut suivre un parcours de 650 m pour voir les gisements. Sinon, il est possible d’effectuer une randonnée sur la colline de Perréal (471 m d’altitude).