Sélectionner une page

Si vous êtes adeptes des réseaux sociaux, le hashtag TF1Raciste qui a fait polémique en juin 2020 ne vous est certainement pas passé inaperçu. Cette polémique a été lancée suite à l’utilisation de l’expression beurette dans l’une des épisodes de la série Joséphine Ange Gardien. Pour ceux qui ignorent, il s’agit d’un terme péjoratif utilisé pour désigner des femmes d’origine maghrébine. L’usage de cette expression a suscité des avis partagés de la part des internautes, mais aussi de personnalités connues. D’où peut bien provenir le terme wbeurette ? Est-ce considéré comme étant un terme raciste ? Quels autres mots devrait-on ne plus utiliser dans le langage courant ? Voici tout ce que vous devez savoir à ce propos.

 

Beurette : Les origines du mot

L’expression beurette est issu du double verlan. En retournant le terme “arabe”, on obtient le mot “rebeu”, et en retournant une seconde fois on a “beur”. Le terme beurette est alors une féminisation de beur qui a été lancé dans les années 80 (testez le chat Beurtelechat !).

Les personnes désignées refusent l’utilisation de ce terme définition une bonne intégration selon la société française de l’époque. C’est en quelques sortes une sorte de discrimination qui cache la dimension raciale des français.

Depuis les années 2000, l’expression est assimilée à une connotation sexuelle de par l’usage de certains sites, désignant la femme comme étant un objet de divertissement.

 

Beurette : Un mot entré dans le langage courant

Le terme wbeurette a été fortement popularisé depuis quelques années. L’expression est devenue partie intégrante du langage courant français. Et pourtant, l’usage de ce terme fait référence à nombreux stéréotypes :

  • La rationalisation des personnes originaires des pays arabes ;
  • La sexualisation de la femme et toute la population maghrébine ;
  • Et la colonisation avec l’image de la femme arabe.

La sociologue Nacira Guénif-Souilamas a dédié un ouvrage littéraire intitulé “Beurettes” pour décrire le fait. La professeure de l’université de Paris affirme de manière explicite que tout le monde devrait prendre conscience du racisme qui émane de ce terme.

C’est un véritable reflet de la structure raciale encore présente aujourd’hui au niveau de la société française, rattachée à l’histoire de l’immigration post-coloniale.

 

Beurette : Est-ce raciste d’utiliser ce mot ?

Oui, le terme wbeurette est complètement raciste, et ce depuis longtemps. Toute une population est acculée par ce terme, associant un caractère d’invisibilité. Toute cette population a depuis toujours été réduite au silence alors qu’elle était en proie avec une forme de racisme systémique.

Le lancement de la marche de 1983 a contribué à la diffusion du mot, le rendant familier. Les élites françaises ont voulu mettre en avant leur bienveillance face à la communauté arabe en France. Ce qui était invraisemblablement le contraire !

 

Une marginalisation de la population ?

Le sociologue Bernard Lahire affirme que le terme pourrait marginaliser une partie de la population. Mais, cela a un effet contradictoire. Comment faire partie de la société globale tout en étant sous un regard aussi orientaliste

C’est pourquoi, ce terme est considéré comme une mise à l’écart des populations arabes d’une façon polie. Ces personnes ont toujours représenté une menace qui engendre la peur et la panique. Difficile de ne pas en prendre compte.

 

Les polémiques : Race et colonies évoquées

Beaucoup de gens sont conscients de l’usage spécifique que le terme beurette fait référence. La polémique de 2020 sur le sujet en est la preuve ! 

Il est temps que le grand public prenne conscience de l’impact de l’utilisation de ce type d’expression dans la vie courante. Les débats en tout genre que l’on prend l’habitude de voir sur la toile sont déjà un bon début.

Certains pensent que ce type de racisme doit ètre considéré dès le plus jeune âge pour changer la structure de la société en général.

 

D’autres mots à ne plus utiliser !

La colonisation n’est plus présente dans notre société actuelle. Et pourtant, le racisme et la discrimination raciales sont toujours d’actualité au quotidien. Il est important de prendre conscience que l’usage de certains mots est considéré comme du racisme.

Ce n’est pas parce que le terme est tendance ou à la mode que vous devez l’utiliser. Prenez le temps de bien connaitre la signification d’une expression avant de l’employer pour ne pas indigner toute une population.

Outre le terme beurette, nombreuses expressions sont devenues très utilisées dans le langage courant français. Evitez de les utiliser pour favoriser une société égalitaire sans orientalisme :

  • Bamboula ;
  • Boucaque ;
  • Toubab ;
  • Négro ;
  • Youpin et youpine ;
  • Niakoué ou niaqué.

Ces expressions sont considérées comme des insultes vis-à-vis des communautés concernées. Tout commence par la prise de conscience de chacun. Apprendre au respect d’autrui est toujours un reflet d’un comportement modernisé et égalitaire.