Sélectionner une page

 

 

Voici six blessures que les athlètes connaissent fréquemment et quelques conseils pour les éviter.

 

1. Blessures d’effort

 

Si s’entraîner cinq heures par semaine améliore vos performances, s’entraîner pendant 10 heures est plus efficace, non ? Pas nécessairement. S’entraîner trop longtemps peut entraîner des blessures d’effort qui vous mettent sur la touche pendant des semaines ou plus.

Dans de rares cas, faire trop d’exercice peut conduire à une condition parfois fatale connue sous le nom de rhabdomyolyse, qui détruit vos fibres musculaires. Tout exercice crée des déchirures dans vos muscles, mais lorsque vous poussez trop fort, les fibres se dissolvent. Ce processus libère du potassium et d’autres électrolytes dans votre sang, ce qui peut provoquer une insuffisance rénale et cardiaque.

 

2. Os cassés

 

Un os cassé peut percer la peau mais nécessite souvent une radiographie pour le voir. Si vous soupçonnez que cela s’est produit, consultez immédiatement les services d’urgence. En ce qui concerne les fractures les plus courantes qui se produisent, le bras supérieur est particulièrement susceptible d’être blessé. Les gens utilisent souvent cette zone pour s’arc-bouter lorsqu’ils tombent ou subissent un autre impact.

Les pieds sont également sujets aux fractures, ce qui est logique puisqu’ils contiennent 25% de nos os. Ce sont également les fractures les plus trompeuses, car il se peut que vous soyez encore capable de marcher malgré la douleur. Concernant le processus de guérison, vous pouvez avoir besoin ou non d’un plâtre en fonction de l’emplacement de la fracture.

Il est possible que vous ayez besoin d’un plâtre.

 

 

3. Blessures au genou

 

Les blessures au genou touchent de nombreux athlètes. Si vous dansez, les torsions fréquentes peuvent tordre cette articulation délicate. Si vous pratiquez un sport comme le basket-ball, les blessures sur le terrain peuvent entraîner une incapacité. Plus de 20 % de tous les athlètes subissent une blessure au genou au cours de leur carrière.

Pour éviter de blesser cette articulation, portez des renforcements appropriés lorsque vous vous rendez sur le terrain. Prenez le temps d’étirer vos quadriceps et vos ischio-jambiers après chaque séance d’entraînement.

 

4. Foulures et entorses

 

Une entorse désigne l’étirement ou la déchirure des ligaments ; les épaisses bandes de fibres qui maintiennent vos os ensemble. Une entorse se produit lorsque vous blessez un tendon, le tissu qui relie vos muscles à vos os. Les deux peuvent vous laisser sur la touche et vous faire souffrir.

Les deux blessures partagent de nombreuses similitudes, y compris le protocole de traitement. La solution : repos, glace, compression et élévation. Arrêtez toute activité pendant au moins 24-48 heures après la blessure initiale. Surélevez le membre blessé au-dessus du niveau de votre cœur et appliquez une poche de glace pour réduire le gonflement. Vous pouvez vous procurer des attelles peu coûteuses dans les grandes pharmacies pour maintenir la zone immobilisée.

 

5. Blessures de la coiffe des rotateurs

 

Si vous jouez au softball ou au volleyball, vous élevez continuellement vos bras au-dessus de votre tête. Vous atteignez et vous étirez, et occasionnellement, des choses se déchirent. En vieillissant, vous remarquerez que vos épaules sont plus souvent douloureuses.

Pour prévenir les blessures aux épaules, étirez-vous bien après chaque séance d’entraînement. Essayez de maintenir une bonne posture en ajustant votre bureau de travail à votre taille. Pratiquez les roulements d’épaules et la pose des bras de l’aigle au yoga pour relâcher les tensions.

 

6. Commotions cérébrales

 

Saviez-vous que 10% de tous les athlètes de contact subissent des commotions cérébrales chaque année ? Les athlètes qui subissent une telle blessure courent un risque plus élevé d’en subir une autre. Les commotions cérébrales peuvent avoir des conséquences à long terme sur la santé, notamment des maux de tête et des migraines.

Dans les cas graves, les coups à la tête peuvent entraîner le coma ou la mort.