Sélectionner une page

 

La bière, vous en déguster durant vos soirées ou vos apéros avec vos amis. Cependant, savez-vous réellement de quoi elle est composée et comment on la fabrique ? Aujourd’hui, nous allons vous expliquer comment créer une bonne bière savoureuse et unique !

Quels sont les ingrédients nécessaires pour faire de la bière ?

 

Le malt

Afin de faire sa biere soi meme, il faut bien entendu du malt. Il s’agit d’une céréale troquée par le malteur afin que le brasseur puisse en dispose. Généralement, on choisit du malt d’orge, de blé ou de seigle. Les céréales sont la 1ère source de sucre de la bière. Afin que vous puissiez avoir une estimation, il faut 5 kg de céréales maltées pour 20 litres de biere artisanale de lyon.

 

Le houblon

La bière ne serait pas le breuvage si populaire qu’il est sans houblon. Il s’agit d’une plante grimpante qui appartient à la grande famille des cannabinacées. C’est surtout le fruit que l’on utilise pour concevoir de la bière. Ses bénéfices sont multiples :

  • rendre la bière amère ;
  • équilibrer le sucre ;
  • parfumer la bière.

 

La levure

Généralement, le brasseur ne fabrique pas de la bière. Il fait plutôt du moût. C’est la levure, l’ingrédient le plus important pour la bière. La levure va consommer les sucres que le brasseur va extraire des céréales afin de faire de l’alcool et du CO2. 

 

L’eau

L’eau est l’ingrédient essentiel de la bière. A titre d’indication, si vous voulez créer 20 litres de bières, vous devez prévoir 30 à 35 litres d’eau. Par contre, il faut noter que le contenu minéral de l’eau va directement impacter le goût de la bière. Aussi, elle pourra interagir avec les autres ingrédients. La manipulation de l’eau reste toutefois consacrée aux brasseurs confirmés.

 

Faire sa bière soi-même : les diverses étapes à suivre

 

L’empâtage

Le malt doit être concassé en farine de façon assez grossière afin de pouvoir commencer l’empâtage. C’est une étape essentielle pour l’extraction des divers composants des céréales, essentielles au brassage. Pour cela, le brasseur va associer le malt avec l’eau, puis il va chauffer ce mélange à divers niveaux de températures. Le brasseur obtiendra alors des acides aminés, des sucres fermentescibles ainsi que des dextrines. Ces divers ingrédients pourront donner de la saveur à la bière et surtout de la fermenter plus tard. Une fois cela fini, il est possible de passer à la filtration de la mixture. On obtiendra alors d’un côté les résidus solides des céréales et de l’autre côté, le moût.

 

La cuisson et l’houblonnage

Lors de cette étape, il faut porter le moût à ébullition. Cette étape peut durer jusqu’à deux heures pour certaines recettes. La cuisson a surtout pour objectif de stériliser le brassin et surtout de lui apporter une meilleure stabilité. Une fois que l’ébullition commence, alors vous pouvez y mettre des houblons amérisants. Le plus tôt ils seront mis dans la recette, la chaleur pourra libérer les acides alphas et ainsi faire ressortir la saveur de votre bière. A contrario, les houblons aromatiques seront mis à la fin de l’ébullition. Cela permettra d’extraire les huiles essentielles et de profiter de délicieux arômes.

 

L’étape de la fermentation

Le moût houblonné sera transvasé dans des cuves de fermentation afin d’y recevoir les levures. Ce sont ces dernières qui sont donc à l’origine de la fermentation de la bière et qui se chargent de transformer le sucre en alcool. Il existe deux sortes de levures :

  • les levures de fermentation haute pour des bières riches et structurées comme les si populaires ales ;
  • la fermentation basse offrant une bière plus fraîche et légère comme la lager.

La bière aura besoin d’être conservée durant 3 semaines au moins et à température constante dans des grandes cuves afin d’être fermentées dans les meilleures conditions.

 

Le mûrissement de la bière

Une fois au terme du brassage, le brasseur se doit de patienter. Il s’agit de la conservation au chaud puis au froid de la bière. Cela permet de prolonger la production de gaz. Les levures vont s’attaquer aux sucres du brassin afin de les transformer en alcool et de fermenter le tout. Les fines bulles de la mousse vont alors apparaître. 

 

Néanmoins, quelles sont les bonnes raisons de faire sa bière maison ?

 

Une question de saveur

Vous pouvez le demander à n’importe quel brasseur amateur, une bière artisanale est plus savoureuse qu’une bière commerciale. En effectuant le brassage de la bière vous-même, vous aurez la chance de peaufiner son goût ! En plus, brasser vos bières vous permettront de profiter d’un breuvage de qualité.

 

Une bière meilleure pour la santé

Avec une bonne bière artisanale, vous serez certain de la qualité de tous vos produits de base : malt, houblons, levures… Vous n’allez pas substituer les sucres contenus dans le malt sauf si vous le décidiez. D’ailleurs, faire sa bière serait bénéfique pour la santé. Certaines études affirment en effet qu’elle aurait des effets positifs sur :

  • l’hypertension ;
  • les maladies cardio-vasculaires ;
  • l’ostéoporose…

Aussi, la bière artisanale serait moins calorique que la bière ambrée ou blonde que vous trouverez dans les commerces. 

 

Avoir de la fierté

Rien n’est comparable au plaisir de créer sa propre bière. Vous prendrez plaisir de goûter au produit provenant de votre créativité. En plus, vous pouvez choisir les arômes de votre choix, la seule limite étant votre imagination.

 

Faire des économies

Au cas où vous ne l’auriez pas constaté, une bière coûte cher, que ce soit dans une brasserie, un bar ou dans un supermarché. Le fait d’effectuer un brassage par soi-même vous reviendra donc moins cher, et en plus, vous profiterez des ingrédients à prix doux chez les grossistes (kits, ingrédients, orge, céréales…) pour créer et effectuer la mise en bouteille de votre bière !