Un vélo offre de nombreux avantages et représente une excellente façon d’accroître votre aptitude à profiter de la nature et du sport. Les vélos à assistance électrique sont dotés d’un moteur qui peut aider à propulser le cycliste. Cependant, ces vélos sont souvent bridés par des limites sur la puissance maximale qui peuvent être apportée par le moteur. Heureusement, il est possible de débrider ce type de vélo afin de tirer pleinement parti de l’assistance fournie par le moteur.

 

Pour savoir comment debrider le velo a assistance electrique, vous devez d’abord connaître le type de moteur que votre vélo a. Les fabricants utilisent généralement des logiciels spécialisés pour limiter la puissance du moteur et ces logiciels peuvent être difficiles à modifier. Cependant, si vous savez comment naviguer dans le logiciel et comment modifier les réglages, il est possible de déverrouiller certaines des restrictions qui sont imposées par l’usine. Nous vous expliquerons tout !

 

Voici concrètement comment fonctionne le bridage

Le bridage est un système qui empêche l’assistance électrique de fonctionner à pleine puissance. Il est généralement activé lorsque le vélo est à l’arrêt, afin d’éviter que l’assistance ne tire trop sur la batterie et ne la vide trop rapidement.

 

Le débridage, de quoi s’agit-il ?

Le débridage est un processus qui permet de modifier le niveau d’assistance fourni par votre vélo à assistance électrique. En augmentant le niveau d’assistance, vous pourrez profiter d’une pédalée plus facile et plus puissante. Il faut toutefois faire attention car le débridage peut aussi entraîner une usure plus rapide de la batterie et des composants moteur, notamment en cas de surcharge ou de mauvais usage. Assurez-vous donc que votre vélo soit toujours bien entretenu avant de procéder à un débridage.

 

Débrider son vélo électrique de A à Z

Avant de débrider votre vélo, il est important que vous connaissiez le modèle de votre vélo et comment il fonctionne. Il s’agit souvent d’un processus assez simple à comprendre, mais demandant un peu de patience pour être réellement appliqué.

 

1ère étape : trouver la carte électronique du moteur de votre vélo

La carte électronique se trouve généralement derrière le pignon arrière ou sous le siège. Elle a l’air d’un petit boîtier carré, avec des câbles et des fils qui y sont connectés.

 

2ème étape : accéder à son firmware

Vous devez alors télécharger le firmware correspondant à votre vélo sur un ordinateur ou une tablette. Il se trouve généralement sur le site internet du fabricant et est souvent disponible pour différentes versions logicielles. Une fois que vous l’avez téléchargé, il suffit d’extraire le fichier ZIP correspondant et de transférer les données sur la carte électronique.

 

3ème étape : modifier le firmware du moteur

Une fois que vous avez téléchargé et extrait le firmware correspondant à votre vélo, il vous reste à ouvrir l’application de configuration et de modifier le firmware pour augmenter le niveau d’assistance fourni par le moteur. Une fois cette modification effectuée, enregistrez les paramètres et fermez l’application.

 

4ème étape : tester le niveau d’assistance

Une fois que vous avez modifié et enregistré les paramètres, il faut tester votre nouvelle configuration. Pour ce faire, prenez quelques minutes pour tester le niveau de puissance supplémentaire fourni par le moteur. Vous devriez remarquer une différence significative entre la puissance avant et après débridage. Si vous êtes satisfait du résultat obtenu, alors c’est bon ! Votre vélo est désormais débridé.

 

Une fois le processus de débridage terminé, vous devriez pouvoir profiter pleinement des avantages procurés par votre vélo à assistance électrique. N’oubliez pas que si le bridage est un bon moyen d’augmenter la puissance et l’efficacité d’un vélo à assistance électrique, il peut aussi entraîner une usure plus rapide de la batterie et des composants moteur. Assurez-vous donc que votre vélo soit toujours bien entretenu avant de procéder à un débridage.

 

Débrider un vélo à assistance électrique : l’aspect législatif

Il est important de savoir qu’il n’est pas légal de débrider un vélo à assistance électrique dans certaines régions. Assurez-vous donc toujours de connaître la législation en vigueur avant de procéder à un débridage. Si vous êtes incertain, il peut être judicieux de demander conseil auprès d’un spécialiste des cycles électriques pour vous assurer que votre modifications sont conformes aux lois locales.

 

Les risques quant à la longévité de la batterie et à l’utilisation du vélo

Gardez en tête que le débridage peut entraîner une usure plus rapide de certains composants, comme nous l’avons précisé précédemment. La batterie et les moteurs sont particulièrement à risque lorsqu’ils sont soumis à des charges excessives ou lorsque le vélo n’est pas correctement entretenu. Avant de procéder au débridage, assurez-vous donc que votre vélo soit en parfait état. Vous devriez également prendre certaines précautions supplémentaires pour garantir la longue durée de vie de votre vélo à assistance électrique. Ceux-ci incluent :

  • le remplacement de la batterie si nécessaire ;
  • l’utilisation d’une chambre à air et d’un système de protection pour le boîtier du moteur ;
  • une conduite prudente sur les routes.

Vélos électriques débridés et speed bikes : qu’en dit la réglementation ?

Les vélos à assistance électrique (VAE) débridés peuvent atteindre des vitesses très élevées, qui sont réglementées par la législation. Cependant, il existe de nombreux pays et villes qui ont adopté une politique plus souple en ce qui concerne les VAE, leur permettant d’aller plus vite qu’un cyclomoteur ou un scooter, mais pas autant que les speed bikes. Assurez-vous donc toujours de connaître la législation en vigueur avant de faire rouler votre vélo à assistance électrique débridé. Si vous conduisez un speed bike, veillez à obtenir une autorisation spéciale et à respecter les limites de la législation locale. La modification du firmware pour débrider un vélo à assistance électrique est tout à fait possible, même si elle n’est pas toujours autorisée.

 

Le débridage en mode bricolage (sans kit de débridage)

Si vous êtes un bricoleur averti, alors il est possible de débrider votre vélo à assistance électrique sans kit de débridage. Pour ce faire, vous aurez besoin d’un ordinateur doté des logiciels et outils nécessaires pour modifier le firmware du moteur. Une fois les modifications effectuées et enregistrées, fermez l’application et redémarrez le moteur pour que les modifications prennent effet. Cependant, soyez conscient qu’il peut s’avérer très difficile de débrider un vélo à assistance électrique sans l’aide d’un spécialiste. Par conséquent, si vous n’êtes pas sûr de votre capacité a assurer le débridage en mode bricolage, il est recommandé de contacter un professionnel du cycle électrique qui sera capable de débrider votre vélo correctement et conformément à la législation en vigueur.

 

Les dangers et risques liés au débridage

Le débridage d’un vélo à assistance électrique comporte des risques. Les moteurs peuvent être sous-dimensionnés et les batteries endommagées par une puissance motorisée plus importante. Le non-respect de la législation en vigueur peut aussi entraîner des fautes graves pouvant aller jusqu’à la suspension du permis de conduire. Il est donc très important de se renseigner sur les lois en vigueur avant toute modification du firmware et surtout, n’oubliez pas que votre sécurité est la plus importante. Si vous n’êtes pas sûr de comment procéder au débridage, adressez-vous à un professionnel qualifié pour vous assurer que le processus se déroule sans danger et de manière conforme aux lois en vigueur.

 

En conclusion, le débridage est un bon moyen d’améliorer le niveau de performance et l’efficacité de votre vélo à assistance électrique. Cependant, il faut faire attention car cela peut entraîner une usure plus rapide des composants moteur et de la batterie si elle est mal utilisée ou surchargée. Il est donc important de bien connaître votre modèle de vélo avant de procéder au débridage et d’être conscient des lois en vigueur dans votre région. En suivant les instructions adéquates, vous serez en mesure de profiter pleinement des avantages procurés par votre vélo à assistance électrique. Bonne route !