Sélectionner une page

Les tests génétiques sont depuis longtemps utilisés pour déterminer les origines ethniques, dépister certaines maladies génétiques et établir un lien de filiation biologique entre deux individus. Parmi les types de tests ADN les plus couramment réalisés, on peut citer les tests de paternité. Pour rappel, un test génétique ne peut être effectué en France que sur ordre d’un juge, de la police ou d’un médecin. Cela dit, la fiabilité de ces tests suscite de nombreuses questions qui méritent des réponses claires.

 

 

Comment réaliser un test ADN ?

Les procédés sont différents selon les objectifs, mais dans tous les cas, il faudra faire des prélèvements d’échantillons de salive sur les individus concernés. Dans le cas d’un test de paternité, un échantillon devra être prélevé sur l’enfant et le présumé père. Les marqueurs génétiques seront extraits et comparés pour établir un lien de parenté.

Dans le cas d’une recherche généalogique, les empreintes génétiques de la personne concernée seront comparées avec celles de la base de données du laboratoire. Les résultats du test établiront son appartenance à un groupe ethnique spécifique.

Faire un test de paternité en France nécessite l’approbation d’un juge du tribunal de grande instance. En effet, un test ADN de paternité ne peut être réalisé librement que dans le cadre d’une procédure judiciaire. Tout autre procédé est donc considéré comme illégal et passible de lourdes sanctions pénales.

 

 

Test ADN fiable : peut-on se fier aux résultats ?

La question de la fiabilité est relative. En vérité, tout repose sur le type de test que vous souhaitez effectuer. D’un point de vue scientifique, les résultats des tests génétiques sont fiables car ils s’appuient sur une expertise ADN. Il est pratiquement impossible de trafiquer des résultats ADN car ils sont propres à chaque individu.

En revanche, les résultats d’un test sur les maladies génétiques ne sont pas forcément fiables. De nombreux laboratoires peuvent rechercher un nombre limité de mutations génétiques prédisposant à l’apparition d’une maladie, en négligeant les autres. Par exemple, pour un cancer du sein, il est d’usage de vérifier que la personne concernée n’est pas porteuse des gènes BRCA1 et BRCA2, alors que d’autres mutations peuvent causer la maladie. Pour en savoir plus sur le test ADN fiable, voir ici.

Dans tous les cas, il est important de commander un kit de test ADN sur un laboratoire en ligne qui justifie d’une longue expérience dans le domaine de la génétique. En France par exemple, il existe peu de laboratoires habilités à réaliser un test de paternité. C’est aussi l’une des raisons pour lesquelles il ne peut être autorisé que par un juge.

 

 

Quelles dispositions prendre pour faire le test en toute sécurité ?

Que ce soit pour remonter ses origines ou déterminer une lignée paternelle, faire un test ADN implique de divulguer ses informations personnelles à un établissement. Il existe aujourd’hui de nombreux laboratoires qui proposent de réaliser ces tests rapidement. Or, bien qu’ils le promettent, ils ne garderont pas forcément vos données personnelles confidentielles.

En outre, gardez en tête que tester les procédures en ligne vous expose à des risques de sanctions pénales. Pour éviter cela, préférez demander l’avis d’un avocat ou tout simplement vous rendre à l’étranger pour réaliser le test directement. Cela vous aidera à être plus serein car les tests de paternité sont légalisés dans les pays voisins comme la Suisse.

Voici donc les meilleurs conseils à suivre pour faire les analyses ADN :

  • Choisissez un laboratoire sérieux et agréé par le Ministère de la santé ou une autorité compétente
  • Confirmez les résultats en commandant deux tests chez deux laboratoires différents
  • Optez pour un établissement qui garantit l’anonymat et une procédure discrète.